Partagez|

Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. »

avatar
Neil Curdell

Messages : 19
Date d'inscription : 10/06/2011

Carte d'identité
Groupe : Elève neutre
Classe : 13ème année
Relations:

Mon image
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. » Ven 10 Juin - 22:42

Présentation de
Curdell Neil
„Tout cela n'a aucune importance.“




Durarara
- Izaya -
♥ Tale of...~

Nom : Curdell
Prénom : Neil
Sexe : [ • ]Masculin [ ]Féminin
Né(e) le : 29 décembre 2069
à : Londres
Âge : 17 ans
Taille : 1m80
Orientation sexuelle : [ ]Hétérosexuel [ • ]Bisexuel
[ ]Homosexuel
Classe : 13ème année
Groupe : Élève neutre
Qualités : Fort, intelligent.
Défauts : Impulsif, insensible, désintéressé.
Activités/Hobbies : Le Piano.


♥ Once upon a time...~

« Promenons-nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas... Si le loup y était, il nous mangerait... » ♪


Une grande main. Un petit cri étouffé. Des murmures rauques. De la peur...? De la violence. Le noir. Pendant combien de temps ? De la lumière. Une silhouette. De nouveau la main. Mais des voix. D'autres voix. Des cris. Des menaces ? Pas pour lui. Pour la silhouette. Quelqu'un d'autre. Qui se jette sur la silhouette. Une autre personne, qui s'approche de lui. Un visage inquiet. Des murmures doux. Et puis, plus rien.

« Il a subit un choc terrible. Il lui faudra du temps, pour s'en remettre. Mais je pense qu'avec son âge, il n'a pas dut réellement se rendre compte de ce qui lui arrivait. »
Pourquoi les adultes pensent-ils toujours que l'on ne se rend pas compte des choses, à partir d'un certain âge ? Neil, n'avait que trois ans. Et pourtant, il savait ce qui lui était arrivé. Certes, ce n'était pas très clair dans son esprit d'enfant, mais il savait. Un homme l'avait pris, l'avait arraché à ses parents. Pour il ne savait quelle raison, mais quelque chose de plus que louche, certainement. On l'avait récupéré avant que l'homme n'est put lui faire quoique ce soit. Mais le mal était fait.
Les enfants n'étaient pas idiots. Peut-être que cet événement fut la fissure avec son enfance. Dès lors, le petit Neil se fit silencieux. Il ne regardait qu'à peine ses parents. Ses yeux perdirent de leur éclat. Il ne voulut plus voir ses amis. Ni aller à l'école. Les êtres humains le dégoûtaient. La société, cet agglutinement d'êtres vivants... Il ne le supportait plus.

Au fond, ses sentiments venaient de mourir.

« Madame, Monsieur, je crains devoir vous annoncer que votre fils est malade. »
Encore un médecin. Pour prononcer une phrase dénuée de sens. Ces êtres de science n'était pourtant pas censé posséder une intelligence développé ? Il fallait croire que non. Neil ne se sentait pas malade. Il releva son regard vers le type en blouse blanche qui parlait à ses parents. Il parlait déjà de traitement. Qui pouvait parfaitement marcher sur lui, et il fallait faire vite, pour stopper tout de suite ces début de pulsions. A 9 ans, ce n'était pas bien grave, mais, en grandissant, cela pourrait être beaucoup plus dangereux.

Mais, cela ne marcha pas. Ces stupides séances de psychiatre, ces thérapies inutiles. Ses parents étaient désemparés, et très vite, abandonnèrent. Il ne voulait pas aller mieux ? Soit. Ils ne s'en occuperaient plus. Ils le laisseraient faire.

Et ils enfoncèrent un peu plus l'enfant perturbé dans son trouble.

Une douce mélodie, jouée du bout des doigts. Une musique calme et douce, qui ferait frémir quiconque aimait la bonne musique. Mais, le tout vint se finir dans une affreuse fausse note. Quelqu'un venait d'entrer. Neil releva le regard, les sourcils légèrement froncés, et la bouche pincée.

« Neil... Je... Je te dérange ? »
Quelle idiote. Bien sûr qu'elle le dérangeait. L'adolescent de 15 ans toisa de haut en bas la jeune fille, qui se tortillait, les joues rougies par la gêne. Il ferma doucement le clapet du piano, et se leva pour s'approcher de la demoiselle.

« Qu'est-ce que tu me veux ? »
Ton froid, glacé, qui fit rougir un peu plus, si cela était possible, l'adolescente. Il se rapprocha encore un peu d'elle, la forçant à reculer contre le mur. Elle baissa la tête.

« Parle. »
La jeune fille déglutit. Elle était prise au piège, elle le savait. Elle releva doucement le regard vers lui. Ceux du jeune homme, d'une étrange teinte rouge, la fixait avec une attention poussée. Alors, elle se décida à répondre, la voix chevrotante, et le regard perdu dans la contemplation du visage inquiétant de Neil :

« Je suis amoureuse de toi. »

Voilà. C'était dit. Neil s'en doutait. Il trouvait cela terriblement stupide, de prétendre avoir des sentiments, alors qu'il ne lui avait jamais adressé la parole. Et puis, même si elle avait réellement des sentiments, ce n'en était que plus ridicule. Un petit sourire vint se dessiner sur son visage, et il se pencha vers elle, posant avec une violence extrême ses lèvres sur les siennes. Mais pas pour échanger un baiser. Non. Il saisit sa lèvre inférieure avec les dents, pour la mordre d'une manière tout sauf affectueuse. L'adolescente poussa un gémissement étouffé, et porta sa main directement à sa bouche où déjà un fin filet de sang coulait.

Neil s'était écarté, plaquant encore tout de même la demoiselle contre le mur en lui appuyant contre le poignet. Ce dernier émit un craquement sinistre, suivit d'un petit cri de surprise de la jeune fille, qui n'osait même pas riposter.

Il la lâcha finalement, pour lui donner le coup de grâce à l'humiliation de la demoiselle : une gifle. Puis, il tourna les talons, pour se réinstaller derrière son piano, tandis que la fille se décollait du mur pour partir en courant dans le couloir.

Neil soupira. L'administration devrait laisser la possibilité aux élèves de s'enfermer à clef dans la salle de musique.

Ces parasites étaient agaçants. Comme des mouches, il aimerait bien les écraser. Un par un.


Il écopa d'une semaine d'exclusion pour agression d'une élève. Rien de plus. Elle n'osa pas aller porter plainte. Au pire, ces parents auraient fermé les yeux, et payé la caution, ou engagé un bon avocat. Rien de plus. Ils s'en fichaient, totalement. Lui aussi, d'ailleurs. Il pouvait bien lui faire ce qu'ils voulaient.

Deux ans plus tard, ce genre de petits incidents se sont multipliés. Fortement agacés par son comportement, ses parents l'envoyèrent en pensionnat.

Jetant ainsi un loup de plus en liberté, dans cet endroit où deux meutes se disputaient encore quelques bouts d'agneaux...

Par ce geste ils ne réalisaient pas encore leur erreur... Il est certain que Neil n'est pas fait pour rentrer dans une meute, mais plutôt pour assister au spectacle de ses stupides humains qui se déchirent entre eux, et pourquoi pas, y mettre son grain de sel...?


♥ Mirror mirror tell me who is the fairest~

Un charme certain se dégage de ce personnage. Son visage possède des traits fins, et presque délicats, si il n'était pas marqué par cette expression dure constamment présente. Son teint est pâle, de par son origine anglaise, et très peu souvent, le rouge vient teinter ses joues lisses. Seulement lors d'un effort trop intense. Il ne connaît pas la gêne, ni la honte, et par conséquent, ne risque pas de rougir pour ces raisons..
Son menton est pointu, tout comme son nez, qui remonte légèrement en trompette. Sa bouche est fine, et très souvent sans sourire, ou alors pincée dans un rictus d'agacement. Ou agaçant ?

Et puis... Ses yeux. Cela choque le regard. Sa couleur n'est clairement pas normale. Ses prunelles sont d'une teinte... Rouge ? Les scientifiques vous diront qu'il s'agit simplement d'un type de marron, où le ton rouge ressort un peu. Mais honnêtement, cela vire un peu vers le rose... C'est presque surnaturel. Les fans de science-fiction s'extasient souvent devant ce regard. Avant que Neil ne se décide à leur demander froidement quel est leur problème. Là, autant le dire, ça calme toutes les admirations. Sauf celles des masochistes, peut-être...

Son corps est tout en continuité avec son visage : fin. Il est plutôt grand, et aime toiser les autres du haut de son mètre quatre-vingt. Ses membres se mouvent avec une fluidité féline, légèrement musclés, assez pour faire mal, mais peu également, ne le rendant ainsi pas laid. Par conséquent, il est ainsi rapide, et se déplace avec une facilité et une vitesse déconcertante. Il possède donc des facilité dans les sports de courses ou de combat, ce qui n'est pas négligeable.

Ses doigts sont eux aussi fins et longs, habiles. Ses ongles sont un peu plus longs que la normale pour un garçon, mais pas trop, pour ne pas gêner son jeu au piano.

Ensuite, au niveau des vêtements, il n'est pas très compliqué. La mode ? Très peu pour lui. Il trouve cela stupide. De juger les gens sur la manière dont ils portent ces bouts de tissus. Tant que cela est confortable... Mais étrangement, un simple jean, légèrement moulant, ainsi qu'un banal T-shirt gris avec un col légèrement en V, lui vont parfaitement.

La plupart du temps, pour sortir, il revêt son éternel manteau noir, au col et aux manches en fausse fourrure beige. Il se sent bien dedans, et même si elle est un peu usée par endroit, ne la changerait pour rien au monde.


♥ I am, You are...~


Comprendre le jeune Neil est une tâche difficile, et très peu de personnes, à ce jour, y sont parvenues. Et à vrai dire, c'est totalement réciproque. Neil ne comprends pas les autres. Il est en dehors de tout. Il se met volontairement à l'écart de tout cela, ne souhaitant pas se mêler à cette masse de gens, aux comportements si étranges. Il est donc par conséquent totalement neutre quand aux problèmes de société. Il ne fait pas la différence entre ces poupées qui soulèvent le débat, et les humains qui l'alimentent. C'est à peine si il est réellement au courant de ce qu'il se passe. Les Pandoras, la résistance... Il connaît cela, mais de loin, seulement... Il les met tous dans le même panier, celui de stupides créatures insipides qui se disputent, et offrent en spectacle leur déchirement... Des ennemis, pour lui ? Certainement !

Sa sociopathie se mêle avec un autre problème psychologique : la psychopathie, beaucoup plus dangereuse. En effet, il ressent très souvent le désir, parfois contrôlé, d'autres fois non, de détruire la personne qui ose venir le déranger dans sa solitude. Psychologiquement, ou physiquement... Son intelligence développé, et son physique à la fois charmeur et inquiétant le confortent dans ces pulsions, et lui permettent de manipuler la personne en face de lui, ou, si elle est réticente, de lui faire comprendre les choses, par la force... C'est ainsi qu'il agit. Sans aucun remord.

On ne peut pas non plus faire confiance à cet individu. Il ne tient que rarement promesse, et déjoue souvent les règles, s'arrange pour faire porter la faute à quelqu'un d'autre, de manière astucieuse, ou violente. 

De plus, il est incapable de ressentir des sentiments vis à vis des autres êtres humains. Il n'a jamais ressentit d'amour, ou même d'amitié ou sympathie envers personne, même pas les membres de sa famille. C'est difficile et triste à croire, et pourtant c'est vrai. Quelques filles se sont déjà entichées de lui, envoûtées par son physique et son côté inaccessible, mais à chaque fois, il les a simplement repoussées froidement, à leur grand désespoir. Stupides petites choses... Tellement insignifiantes, pour lui... Tout comme les sentiments humains. Oui, l'humain est stupide, et insignifiant. Mais pas lui. Lui... Il est au dessus de cela. Du moins, c'est ce qu'il pense.  

Mais après tout... Peut-on dire que cela soit de sa faute...? Il s'agit là d'une maladie, après tout... Oui, voilà, il est malade. Il n'existe pas de traitement qui ait fait ses preuves, pour le soigner... Sauf peut-être un...

La musique.
Une passion, voir plus. Le piano, particulièrement, son instrument de prédilection. Le contact des touches froides sous ses doigts fins lui procure un apaisement total. Un sentiment proche de l'extase. Le seul sentiment qu'il ressente...?  Il est d'ailleurs très doué, et a développé une très bonne oreille musicale, sans pour autant l'avoir absolue. Lorsque vous le voyez, se laisser aller totalement dans sa musique, il est difficile de se douter que ce personnage est dérangé. Il paraît si serein, que le contraste avec son comportement habituel est très intense. C'est à ce demander si un tel changement est réellement possible... Mais ne vous attendrissez pas devant ce schéma. Neil ne joue que pour lui même, il n'est pas bête. Il ne désire pas avouer ce qu'il considère comme une faiblesse aux autres... Oh que non.

Mais ne voyez pas en cet être seulement des défauts. Il possède aussi quelques qualités.
Il est très intelligent. Si il n'avait pas la fâcheuse habitude de ne pas respecter les règles, il aurait sauté une, ou plusieurs classes. Il a un très bon sens de la réflexion, et il sait analyser les situations avec une rapidité d'esprit étonnante.

Il peut s'avérer également un bon acteur. Mais, cela, ne rentre pas forcément dans le rang des qualité... Mais c'est tout de même une aptitude remarquable, qu'il a de faire semblant. C'est comme ça qu'il se protège.

Il est également très bon dans les pratiques sportives, comme la course, et les arts martiaux.
Si il n'avait pas son problème qui l'écarte de la société, il aurait été quelqu'un de remarquable... Soyez en certains !



♥ On the other side of the mirror~

Prénom/Pseudo : Samy
Âge : 186 ans ♥
Où as-tu connu After Tea ? Top-site !
Comment le trouves-tu ? Bien construit, avec un contexte original
Expérience en RP : Quelques années, avec des pauses plus ou moins longues
Présence : 2,5/7j
Code :


Dernière édition par Neil Curdell le Dim 12 Juin - 10:39, édité 10 fois
avatar
HarlequinMJ

Messages : 250
Date d'inscription : 24/04/2011

Mon image

Voir le profil de l'utilisateur http://after-tea.bbfr.net
MessageSujet: Re: Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. » Ven 10 Juin - 22:54

Bonsoir~ Et bienvenue sur After Tea~

Mon premier élève neutre~♥
Je te souhaite bonne chance pour la continuation de ta fiche et surtout si tu as la moindre question n'hésite pas.

Sur ce, j'attend avec impatience de lire ta fiche~ (mais prend ton temps quand même...mais pas trop X)...ok...je sors...)
avatar
Neil Curdell

Messages : 19
Date d'inscription : 10/06/2011

Carte d'identité
Groupe : Elève neutre
Classe : 13ème année
Relations:

Mon image
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. » Sam 11 Juin - 17:39

Merci ! ~

Voilà, fiche terminée, désolée pour la qualité de la description physique, c'est vraiment mon faible...
avatar
HarlequinMJ

Messages : 250
Date d'inscription : 24/04/2011

Mon image

Voir le profil de l'utilisateur http://after-tea.bbfr.net
MessageSujet: Re: Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. » Sam 11 Juin - 17:59

Bien bien bien,

Je valide ta présentation (mais fait attention aux "ces" et "ses").

Je t'invite à passé par le sujet des avatars pris et par le sujet de la demande de logement. Après cela, tu pourras commencé à RP =)

Et je t'ajoute de suite ta couleur Wink

Sur ce bonne soirée et bons RPs parmi nous ^^
Tori.
avatar
Neil Curdell

Messages : 19
Date d'inscription : 10/06/2011

Carte d'identité
Groupe : Elève neutre
Classe : 13ème année
Relations:

Mon image
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. » Dim 12 Juin - 17:37

Merci !
J'ai corrigé quelques fautes que j'ai trouvé, il doit encore en rester m'enfin... Je ferai plus attention dans le rp *_*
Contenu sponsorisé

Mon image

MessageSujet: Re: Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. »


Neil Curdell ~ « Parce qu'il vaut mieux être un loup solitaire. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» un petit clic vaut mieux qu'un grand choc....
» un chien vaut mieux que 2 kilos de rat
» mieux vaut trop tôt que trop tard
» Impact vest et gilets de flotaisons
» BT 16 pour l'arrière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Tea :: Présentations validées-