Partagez|

Eles, the broken doll

avatar
Eles ToussaintBroken Doll |

Messages : 86
Date d'inscription : 01/05/2011

Carte d'identité
Groupe : poupée rebelle
Classe : 13éme année
Relations:

Mon image
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net/
MessageSujet: Eles, the broken doll Mar 3 Mai - 17:21

Présentation de
Toussaint+ Elestial

„A trop parler, à trop penser, à vivre dans ce monde de démesure, petite poupée ne savait plus qui elle était.““




© (air gear)
-Akito -
♥ Tale of...~

Nom : Toussaint
Prénom : Elestial
Sexe : masculin à ce que l'on dit.
Né(e) le :1 Novembre 2082
à :Paris
Âge : 17 d'apparence, 4 ans en réalité
Taille : 1M70
Classe :13 années mais n'est jamais venu en cours
Groupe :poupée rebelle

Qualités : observateur, indépendant, habile de ses mains
Défauts : Manipulateur, misanthrope, un peu lunatique, impulsif, extremiste
Activités/Hobbies :trainer sans but dans les rues de Londres, croiser le fer avec pandora, faire partager sa mauvaise humeur ou sa vision du monde

Phobies:Aucune, tout au plus lui-même quand il est dans une mauvaise période.
Aime : la liberté, l'inconnu, la solitude,se battre, les arts et la création en général
N'Aime pas :les optimistes et les naïfs, l'enfermement et les lois, Pandora
But dans la vie : trainer comme un chat errant, tuer le temps qui lui reste, rechercher quelque chose que seul lui connait.
Particularité : c'est une poupée rebelle, plutôt rancunière, misanthrope et sadique mais pas vraiment méchante, pouvant adopter des caractères opposés en peu de temps. Il est sourd, mais lit très bien sur les lèvres.

♥ Once upon a time...~

Quand tout cela avait il commençé... Elestial ne s'en souvenait même plus.
Il n'avait pourtant que quatre ans... quatre ans, c'est court et long pour une poupée; il allait surement bientôt mourir, le Kalis qui lui servait de cœur allait s'éteindre... peu à peu.. et il verrait tout: son déclin, la perte de ses forces, ses yeux de verres devenant terne pour ne plus rien refléter... La fin... et son corps trop parfait, ne s'altérerait pas. Seul son "âme" disparaitrait; puis quelqu'un le retrouverai et lui remettrai une pierre pour qu'il puisse renaitre, nouveau, ignorant, différent, simple pantin de synthèse qu'on manipule à sa guise. Il perdrait sa plus belle conquête: la liberté.
Cette liberté qu'il aimait tant; être vagabond, pouvoir errer sans but et sans maître, ses vêtements noirs collant à sa « peau » sans chaleur, détrempée par l'eau qui dégoulinait le long de ses longues mèches noires, aux reflets bleus; reflets factices.
Une odeur humide englobait la grande capitaine brumeuse, les voitures et les piétons aux divers parapluies ne cessaient leurs mouvements infinis. Eles' s'en souvenait maintenant: C'était un jour comme celui-ci, que tout avait commençait.


I/ La vie commence par la mort.


Il y avait quatre ans, quasiment jour pour jour, en pleine saison des pluies, il était « né ». C'était un premier novembre, féte des morts, féte du nom de ses anciens maître, anniversaire de sa protégé, jour détesté, jour adoré. Le premier contact qui avait eu était avec cette table froide et dure, sur cette table où plus de vies finissent que commencent. Un homme portant des gants de latex réglait les derniers paramètres de la future personne qu'il allait devenir. Cet homme il ne le verrait que trois fois, ici, là bas et à sa « première mort ».
Voilà ce qu'Eles vu et sentit à son réveil, ses autres sens encore atrophiés dans le silence stérile de la salle.
L'homme finit ses manœuvres, appuya sur un bouton, presque imperceptible sur le coté de la nuque de la jeune poupée, qui , sans le vouloir le moins du monde ferma ses grands yeux violets, et s'endormit après une courte lutte intérieur. L'homme était le plus fort.


II/ La vie est une rencontre


A moitié inconscient, son jeune esprit encore plongeait dans un sommeil léthargique, Elestial sentit la caresse et la pression d'une main sur l'arriére de son cou; sa mise en marche avait été activé. Le pantin réouvrit les yeux pour la deuxiéme fois. Deux bras aux formes gracieuses enlaçaient tendrement son corps allongé sur des genoux humain, un visage d'une blancheur surprenant entourait de longues méches brunes ondulantes le regardait, un sourire aux lèvres. Etait ce un ange, une apparition ou une madone? Non juste une humaine. Son nom était Celestine, elle était sa nouvelle maîtresse. Peut-étre était ce juste le lien qui lie une poupée à son maître mais il l'aimait déjà, sachant que son existence lui serai entiérement dévouée. Le seul souhait du jeune androïde était que la voix de la jeune maîtresse soit la premiére à briser le mutisme qui l'environnait.Un mot, un ordre, voila la raison d'étre d'une poupée, alors il tendit un bras vers le visage de Celestine et posa sa main encore maladroite sur ces lèves muette « s'il te plait,Parle... »
La jeune fille entrouvrit la bouche, prononça un mot mais aucun son n'en sorti. Une voix, grave, mauvaise résonna derriére elle.
« Poupée stupide!!! Celestine est malade, elle ne peut pas parler, son traitement lui interdit. »
Eles, sans jamais avoir entendu cette voix reconnu à l'instant la personne qui avait parlé...l ' homme qui portait des gants en latex, son créateur. Il le savait.
L'homme asséna au robot un coup de pied qu'il l'envoya à terre. L'androide n'avait pas à protester, il n'était après tout qu'une marionnette, ou...
Une reflexion rapide et complexe envahit l'esprit du jeune garçon; Eles était à peine né que déjà un mécanisme, surement infime, commençait à sortir du chemin qui lui était destiné; s'échappant un jour où l'autre de ses gonds.
Les humains croyaient qu'ils ne ressentait rien?Même s'il n'éprouvait aucune douleur, il sentait le coup sur son corps, étre piétiné comme un vulgaire objet faisait mal, à l'intérieur.
Ne pas protester. Tout en lui disait de rester calme et de ne rien faire, mais au fond, très loin dans son esprit , quelqu'un lui commander de réagir, de supprimer ce sinistre individu. Le robot commença à trembler, recroquevillant son corps sur lui même comme l'aurait fait un humain. Il n'y avait que ça à faire, ça et attendre.
Un deuxiéme coup tomba, l'homme devenait de plus en plus agressif, visant maintenant la tête de la poupée d'où jaillit quelques étincelles. La jeune fille, attrapa la veste de l'homme et un « stop », quasiment inaudible sorti de sa bouche. Elle avait parlé, la malheureuse; celui ci du plat de sa main la claqua violemment avant de re-déporter sa colére sur l'androide. Les coups pleuvait, à cette allure Eles ne marcherait bientôt plus, les capteurs épidermiques avaient été détruit, il ne sentait plus rien. C'était pour vivre ainsi qu'il était « né »? Ses yeux étaient fermés, entendant juste la voix enragé de l'homme . Puis, en un instant plus rien, un silence total avait remplacé les cris. Que c'était il passé? Eles entrouvrit un oeil, rien n'avait stoppé, l'homme le frappait toujours en hurlant. Ses sens disparaissait donc au fur et à mesure, ne ressentant et n'entendant plus rien. Il perdait tout ce qu'il le rapprocher d'un humain...sa vie, elle aussi s'échapperait, bientôt.
Un dernier coup, inutile, s'abattit sur la poupée. Elle ne bougeait plus.

Etait ce sa "première mort"? Non, elle viendrait plus tard, plus douloureuse. Aujourd'hui ce n'avait été qu'une première expérience de la "vie". Elestial avait été endommagé; Elestial avait été réparé. Ses sens étaient revenus comme ils étaient partis. Ses sens tous un: la poupée était devenu sourde; son dispositif auditif fonctionnait, mais le jeune humanoïde ne voulait pas entendre. Car a quoi aurai il servit de percevoir le moindre son si la voix de sa maitresse était à jamais silencieuse?

Ce fut la première décision indépendante et conséquente que pris la poupée, une des dernière avant ce qu'il appelait " sa premiére mort". Ce jour d'automne ensoleillé où son monde s'effondra comme un château de carte et où il perdit tout sens de morale, du bien, du mal.
Elestial se souvenait parfaitement de ce jour, mais jamais il ne l'aurai raconté.


♥ Mirror mirror tell me who is the fairest~

Elestial mâchonnait encore ses derniéres pensées lorsqu'il rentra dans le taudis qui lui servait de logement. Il n'y avait pas à dire... Il était bien mouillé. Sa veste noire, près du corps lui collait à la peau encore plus qu'à son habitude: son pantalon, droit et de couleur identique, s'était bien alourdi avec l'eau qu'il avait absorbé. Sa tenue, faite pour être pratique, élégante et confortable était devenu une entraves à ses mouvements.
Ces mouvement... fluides, presque félins étaient une caractéristique de la poupée. Celle ci, de taille moyenne, ne dépassant 1M70, était plutôt fluette, à l'allure presque féminine. Le jeune androide s'était souvent demandé pourquoi son créateur avait choisis cette physionomie là, peut-étre était ce le fait qu'il était avant une poupée de jeune fille. Un aspect trop massif ne l'aurai pas attirée. De plus cette apparence était des plus avantageuse. Il ne se faisait pas remarquer, sa rapidité et son adresse compensant son manque de forces brutes.

Les capteurs sensoriels sur le dessus de son épiderme vinrent soudain à s'alarmer. Ils lui disaient qu'il avait froid, que ces vétements trempés en était la cause. Par mauvaise habitude, qu'il avait calqué sur les humains autrefois, le robot commença à se déshabiller, sans aucune pudeur, découvrant un corps étrange, non humain, d'une perfection macabre. Sa peau était blanche, d'une pâleur ivoire, son grain net sans imperfection. Des muscles fin et nerveux se répartissaient harmonieusement tout le long de son corps seulement stoppés par des articulations bien visibles, symbole de sa faction. Certain de ses « os « étaient seyants comme ceux des hanches, ou des épaules.

Eles s'empara d'un serviette et avec des mouvements lents commença à sécher ses cheveux. Ceux ci étaient d'un noir magnifiques et soyeux, souvent animaient par quelques reflets bleus. Les méches étaient asymétriques et longues, lui tombant un peu au dessus de la taille, d'une raideur sans équivoque laissant seul les pointes se rebeller un peu en quelques épis venant principalement s'abattre sur son visage.
Ses traits faciaux était fin, peut-être trop. Son nez était droit, correctement proportionné passait quasiment inaperçu devant ses voisins du dessus. En effet les yeux du jeune homme étaient de toute splendeur, en amandes, encadrés de cils courts et drus. La couleur de l'iris, instable, jouait entre différentes tonalités de couleurs, toujours chaudes et profondes, faisant ainsi ressortir sa pupille d'un noire insondable.

Plus l'humanoide se regardait plus un sentiment de haine naissait en lui. Tout le monde s'accordait à dire qu'il possédait une beauté unique. Unique?
Celle d'un cadavre, dévoué de sentiments et d'expressions, celle d'une marionnette.
il saisit violemment les petits ciseaux qui se trouvaient sur le table à coté du miroir et sans aucune hésitation commença à couper les méches noires entourant son visage. Elle tombaient, lentement, nombreuses.
Satisfait de son « coup d'état personnel », ses cheveux bien raccourcis,côtoyant à présent sa nuque, le garçon reposa la paire de ciseaux et alla se coucher en passant une derniére fois sa main entre les méches survivantes, un sourire léger et satisfait sur les lèvres.


♥ I am, You are...~

Eles avait essayé de fermer les yeux pour espérer s'endormir et oublier. Mais rien n'y faisait... les poupées ne pouvaient pas dormir; il avait été idiot de croire à un rêve si futile. Ne supportant pas de rester inactif le jeune homme sortit vivement du lit et s'habilla sans grande attention. Il était ailleurs, perdu dans ses pensées. La nuit était tombée, la lumière criarde des insignes remplaçait la clarté solaire.
Il était impossible de trouver un bout d'étoiles ou de lune sous l'épaisse couverture polluée qu'il recouvrait la capitale. Ville consommée, ville déchet.
Eles était d'une humeur épouvantable comme à son habitude. Il aimait l'inconnu, le calme, l'impraticable et toutes choses que l'homme n'avait pas encore souillées de son empreinte. De belles notions impossible à trouver ici. Ici c'était le territoire propret et domestiqué des chiens arrogants de pandora. Ceux là, eles, il les auras supprimer à coup de poignards bien placés et s'en serai délecté. Après tout il était presque un homme, le vice et la cruauté faisait entiérement partie de lui.
Prenant conscience de sa réflexion des plus macabre, le garçon soupira, il ne devait pas penser à tout cela... c'était une poupée après tout, même si avait quasiment perdu tout respect des règles ce n'était pas une raison pour se laisser contrôler par de telles émotions. Qui était il au final? Quelqu'un réfléchissant trop sans avoir personne à qui parler, que la rancoeur avait pétrir avec tout son art transformant une poupée docile en étre égoiste et haineux... Voila il était cela, tout simplement.
Quelque chose de doux vient se frotter contre ses jambes le tirant de sa pensée. C'était un chat noir au iris or, un chat abandonné, un chat des rues... comme lui.
Il le pris dans ses bras et commença à le caresser; le chat ronronnait, Eles souriait.
Il ne devait rien faire, ne pas se faire remarquer... sinon son petit monde instable s'écroulerait pour ne jamais refaire surface.


♥ On the other side of the mirror~

Prénom/Pseudo : Eles
Âge : ** ans
Où as-tu connu After Tea ? 1ére version
Comment le trouves-tu ? mieux que la premiére version
Expérience en RP : un an
Présence : autant que me le permettra mes études
Code :


Dernière édition par eles toussaint le Mar 30 Aoû - 13:12, édité 18 fois
avatar
HarlequinMJ

Messages : 250
Date d'inscription : 24/04/2011

Mon image

Voir le profil de l'utilisateur http://after-tea.bbfr.net
MessageSujet: Re: Eles, the broken doll Mer 4 Mai - 18:49

    Bonjour !


    Je te souhaite la bienvenue sur After Tea !
    Je vois que tu as commencé ta fiche, donc je te souhaite bonne continuation. Si tu as des questions n'hésite pas, je suis là pour ça.

    N'oublie pas le code ^^

    Sur ce, je te souhaite un bon séjour à Londres !

    Tori
avatar
Eles ToussaintBroken Doll |

Messages : 86
Date d'inscription : 01/05/2011

Carte d'identité
Groupe : poupée rebelle
Classe : 13éme année
Relations:

Mon image
Voir le profil de l'utilisateur http://je-de-l-ame.rpg-board.net/
MessageSujet: Re: Eles, the broken doll Ven 3 Juin - 21:19

fini! je t'en supplie occupe toi des images, invente en modifie les, moi j'en peux plus X.X si je m'en occupe je ne jouerais jamais!

et désolé si la présentation est un peu merdique, mais c'est mon ancienne vraiment pas le courage d'en faire une mieux, surtout du point de vue du caractére où je ne dis pas grand chose au final Rolling Eyes
avatar
HarlequinMJ

Messages : 250
Date d'inscription : 24/04/2011

Mon image

Voir le profil de l'utilisateur http://after-tea.bbfr.net
MessageSujet: Re: Eles, the broken doll Ven 3 Juin - 21:37

Je m'occuperais des images plus tard si tu le veux bien u.u

En attendant je valide ta présentation (malgré quelques fautes u.u).

Je t'invite à passé par le sujet des avatars pris et par le sujet de la demande de logement. Après cela, tu pourras commencé à RP =)

Et je t'ajoute de suite ta couleur Wink

Sur ce bonne soirée et bons RPs parmi nous ^^
Tori.
Contenu sponsorisé

Mon image

MessageSujet: Re: Eles, the broken doll


Eles, the broken doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Baby Doll (Suzy x Aslan)
» opé Broken Arrow les 12 et 13 mai à Chaumont (52)
» Doll (D)
» Vente de mon IF cassé... votre avis
» Robert Kubica accident

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Tea :: Présentations validées-